Le Fuselage avant

Le Fuselage (avant)

********

Les 2 parties latérales des flancs sont fournies montées en partie.

 Pour le moment, je me pose la question de savoir si j'assemble le fuselage "avant" seul, ou si je l'assemble "à la suite" sur le fuselage arrière.

Tous les rivets à "frapper" sont posés (les gros points blancs sur la photo)

 En fait, je monte la partie avant à la suite, je pense avoir une meilleure facilité d'assemblage. Je verrai bien la suite si cela est bon ou pas.

 Assemblage du plancher et du tunel pour le train principale. Rien de bien compliqué.

 L'important étant de toujours mettre un nombre suffisant de clécos.

 Autre vue d'assemblage, j'en profite pour installer le support de commande des volets.

 Au passage, installer les 2 poulies pour les cables de la gouverne de direction. Attention de ne pas oublier de mettre les 2 goupilles en dessous du cable.

 Vue de dessous du plancher. (pas très aérodynamique, mais j'ai mon idée pour la fin).

 Ah!!!...eh bien non, c'est pas du tout ce à quoi vous pensez (cela aurait pu être pratique). Mais c'est la trappe de visite du siège, c'est toujours bien de pouvoir aller mettre son nez là où ça n'est pas pratique d'accès.

 Voilà l'emplacement des sièges, ici le siège gauche est en place, par la suite un siège beaucoup plus doux viendra s'y poser.

 Remarquez le support d'attache de la ceinture de sécurité, elle passe en dessous le support de siège.

 La pièce triangulaire que l'on voit au centre de la photo et très importante pour la rigidité de l'emsemble siège, support de siège et flanc latéral. Il faut d'ailleurs y mettre des rivets de 16mm.(ils ne sont pas encore mis sur la photo).

 Voilà maintenant la pose des flancs à l'avant de la cabine.

 Pas vraiment évident à poser car le cintrage vers l'arrière est très serré, mais bon... un peu de patience et ça ira.

 Vue extérieure du flanc droit.

 Vue d'ensemble, pas de gros problème et toujours aussi surpris de constater que les trous sont toujours bien face à face. J'apprécis encore le beau travail de ICP.

 Il est venu le moment de poser la cloison pare feu. J'ai mis un certain temps à comprendre que les 2 parties se chevauchaient, malgrè une emprunte faite sur l'une des parties (c'est la fatigue).

 Vue de l'intérieur.

 Vue extérieure.

 Détail du passage de fourche avant.

Je vous l'avais dit que mon site serait surtout photographique !!!!

Installation des attaches pour la bâti moteur

( à la une...)

( à la deux...)

Pas évident de placer les boulons près de la cloison pare feu. Mais c'est le moment ou jamais de les mettre, car après, c'est le capot qui arrive et là, il serait impossible de mettre la main au fond. Par ailleurs, l'angle de la cloison pare feu et les flancs sont différents de l'angle des 2 pièces de renfort. Ce qui apporte un espace de 2 mm entre les angles extérieurs et le bout de la pièce. Cela n'est pas pour me plaire !!!.  Je décide donc de combler par une plaque alu de 2mm, taillée en biseau, collée à la colle époxie. Le tout sera ensuite maintenue lors du montage du bâti moteur. dont la photo suit :

Voici maintenant un élément pas facile non plus à mettre en place car les trous ne sont pas percés, et l'on perd vite l'habitude de réfléchir dans ce grand mécano.

 On distingue cette partie tubulaire sur le dessus de la cabine. Heureusement, 2 gabarits (de chaque côté) donne la bonne position des éléments à mettre en place.

Sur la photo ci dessus, le cadre brillant représente les gabarits. Ils seront enlevés à la fin de la pose.

 La pointe des tubes acier sera fixée sur la cloison pare feu en même temps que le bâti moteur. Et c'est là que l'on se rend compte qu'il faut faire une pause , car si l'on fixe cette partie, il ne sera pas possible de poser le capot intérieur de le cabine... Mon intention est donc de faire une mise en place le plus correctement possible avec les données fournies dans les plans, percer tous les trous et fixer l'ensemble avec des clécos, puis démontage en repérent les tubes, et ensuite, pose du capot intérieur et remontage du bâti de cellule.( Je pense d'ailleurs que tout étant si parfait jusque là, pourquoi ICP n'a pas percé ces tubes, mais bon... on va pas !!!...)

  Voila une suite de photos qui ne demande pas grande explication

Pour l'heure, voilà une bonne reprise de vacances, il suffit de s'y remettre et bientôt ça va ressembler encore plus à un avion...si si!!!

*******

Mise en place de la casquette

***

C'est pas le morceau le plus facile, car la peau est plus rigide et il y a sur les côtés 3 tôles à mettre en face. Il faut donc beaucoup de clécos.

Mais si vous permettez, je me donne un coup de gonflette en regardant ma mascotte

(ah !... ça fait du bien, et c'est reparti)

***

Donc, un max de clécos. Et croyez - moi, il faut la tirer cette tôle. La mise en place est délicate, mais trou par trou on avance.

 J'ai commencé par riveter tout sur un côté, considérent que ça doit aller droit, et ça marche. Attention, le support du TdB est relativement fragile.

Et voilà, c'est fini mais pas sans mal, j'ai posé le TdB juste pour la frime, (ça fait plus avion) et remarquez qu'il est déjà dans le sens de la sortie !...

******

 Seulement voilà, il y a un hic..., regardez bien la photo ci dessous,

 La tôle du dessus,"la casquette" est trop serrée sur celle qui permet de glisser le capot moteur.

 on ne peut pas passer l'épaisseur du capot. Il faut donc trouver un moyen.

Voilà une idée qui me semble intéressante, la pince utilisée par les chauffagistes pour rétressir le diamêtre des tuyaux. Voici sur la photo ci-dessus un exemple du résultat que l'on obtient.

Vue de la pince à rétreindre en bout

J'ai donc décidé de faire de la tôle ondulée sur une partie. Actuellement toute la partie avant est terminée sur toute la longueur

Maintenant je pense qu'il est possible de glisser le dessus du capot entre les deux tôles. Je ferai des essais plus tard.

*****

Pose définitive de la "charpente" de la cabine 

Mais non, c'est pas la caisse à outils, mais si l'on y prend gard, ça peu le devenir !!...

Donc voici la pose définitive des tubulures de la cabine, relativement facile puisse que tout avait été repéré il y a quelque temps.

Tous les trous tombent très bien, pas de problème. Les mesures sont respectées, comme dab...

Vue de l'intérieur en bout de la pare feu. Les deux tubes soudés en pointe rentre dans l'ouverture de la casquette. Mais l'astuce du moment, c'est comment placer le cornière central ....., mais bon... il est mis mais pas sans mal.

Vue rapprochée de l'intérieur.

Vue extérieur, et remarquez le cornière au centre.

   Montage du renfort à l'angle antérieur de la porte (des 2 côtés).

  Fixation des pivots de volet. J'ai pris la liberté de mettre des rivets de 4mm au lieu de 3,2.(attention, les 2 trous marqués par une croix noire sont à repercer).

  Les traits arrondis que l'on voir font partie d'une "modif "dont je vous ferai part ultérieurement.

*********

C'est bon, ma modif... est faite, mais comme celle-ci n'est pas prévue sur les plans, je ne donnerai donc pas d'information sur le site

Tout le monde a compris que je veux parler des hublots.

(vue extérieure droit)

(vue en diagonale, ext. droit... int. gauche)

Je suis assez satisfait de cette réalisation, je trouve qu'elle allège un peu la vision globale de l'arrière de la cabine, en plus qu'elle favorise la vue sur les côtés en virage.

***********

 

   A partir de maintenant, je ne parlerai plus de fuselage avant, mais de cabine. J'ouvre maintenant une nouvelle rubrique:

CABINE (aller en haut à droite)

*****

© 2017
Accueil
Livraison
L'atelier
L'outillage
La dérive
La gouverne de direction
Le stabilisateur
La Gouverne de Profondeur
Les Portes
Les Roues
Le fuselage
Le Fuselage avant
Le travail
Contact
Liens
Infos Divers
La Cabine
Pause détente
Avis de Recherche
La Déco...
La Pare Feu
Motorisation
ça Roule