Les Roues A/R

Les Roues A/R

****

 Petit travail non négligeable. Car il ne faut pas oublier que sans elles on ne décolle pas !....

Voici comment les jantes sont livrées, toutes montées, les goujeons bien serrés, même trop car j'ai eu un mal fou à en dessérer un qui en fait a certainement été mis de travers. Le filetage est bouffé !...

Par contre, les trous de valves ne sont pas percés....

 J'ai longtemps cherché à quel endroit pratiquer le perçage, et en fait il y a un plan dans le classeur, donc pas de problème.

Les trous devant être percé à 45°, j'ai fabriqué un support incliné avec une demie lune en bas.

C'est pratique pour travailler et facile à maintenir.

Et on continue........

Voilà l'outil le plus pratique que j'ai trouvé dans ma caisse à outils, une fraise conique, ça épouse parfaitement la forme du corps de valve.

Vue du trou conique

Et voilà, c'est fini, on gonfle et on attend de pouvoir les monter définitivement sur l'ULM.

MONTAGE DU CARENAGE AVANT

Modification non prévue aux plans

Partie mobile, après modif...

La partie centrale restera fixée sur la fourche

Reste à ajuster l'ensemble, 6 vis pour démonter au lieu de 4, mais beaucoups plus pratique pour moi. Le karman supérieur fera le reste

******

TRAVAIL SUR LE TRAIN PRINCIPAL

Voici quelques photos, il n'y a pas trop de commentaire à faire. Le plus lourd sera certainement l'installation sur la cellule.

J'ai préfèré monter les roues d'abord sur la lame de train, je ne sais pas si c'est la bonne solution, je verrai ça lors de l'installation.

Les roues montées sur la lame de train

***

Vue intérieure de la roue, la plaque que l'on voit sert à la fixation du carénage

***

Vue côté extérieur, la pièce tournée en bout d'axe sert également à la fixation extérieur du carénage

*********

Montage du train principal

    La pose des 2 flasques n'est pas facile car il y a 11 boulons et 10 rivets à poser de chaque côté. Il faut forcer assez pour que les trous des boulons soient face à face.

Mais bon... avec un peu de patience, on y arrive.

A première vue, il va y avoir du boulot pour fixer la lame......J'ai l'impression que les boulons sont un peu courts pour attraper l'ensemble.

Exactement, et en plus les trous de l'étrier en dessous ne sont pas à la bonne place, il faudra donc repercer un autre trou un peu plus loin (6mm). J'ai donc réfléchi à une méthode qui marche pas mal.

Après avoir mis en place l'ensemble, j'ai tout fixé avec des tiges filtées du commerce, plus longues qu'il le faut, et j'ai serré à bloc jusqu'à ce que j'obtienne la bonne distance pour les boulons d'origines.

Ensuite je maintiens tout en place avec un serre joint (solide) de manière à ce que rien ne bouge.

Il ne reste plus alors qu'à retirer l'une après l'autre les tiges filtées pour les remplacer par les bons boulons. Et là c'est plus facile à dire qu'à faire, et en plus je travaille toujours seul.Sans oublier qu'il faut bien centrer la lame par rapport à l'axe de la cellule.

Le serrage n'est pas facile, si l'on veut respecter les espaces prévus au plan même à +ou- 2mm

********

Retour sur le carenage de la fourche avant

********

         N'étant pas un spécialise du composite mais ( je m'entraine ), Je fais comme je peux pour donner la forme de départ du karman entre la jambe de fourche et le carénage de la roue.

  J'ai d'abord confectionné le modèle en Oukoumé de 1.6mm en respectant les proportions par rapport au diamètre du tube. Ensuite le tout étant isolé par du ruban adhésif, j'ai donné la forme basse en collant des petites lamelles d'oukoumé. Ca va faire rire les spécialistes de ce genre de travail, mais ça marche.

La deuxième opération  consisté à ettre de l'enduit pour essayer de donner la forme au mieux.

L'opération suivant sera ponçage, enduit fin, reponçage, re-enduit jusqu'à l'obtension d'une surface lisse et propre aérodinamiquement parlant. Puis le tissus de verre pour réaliser le karman. Je ne sais pas encore si je vais opter pour un moule perdu, ou faire une contre forme !...

à suivre......

Après plusieurs ponçages, je pose le tissu de verre. RAS, ça va mieux que je pensais. ( vue de côté)

          Vue de profil, la photo donne une mauvaise symétrie, mais il en est rien. Le trait bleu est fait au feutre avant de mettre le tissu, comme ça il reste marquer au décoffrage et permet une découpe correcte.

Et voilà, c'est fait le démoulage et parfait, il me reste à faire l'ébavurage, le rattrapage de la forme et la fixation. Mais le plus gros reste à faire.....................>

<...le nettoyage de la forme...

Et voilà, il ne reste plus qu'à peindre.

**********

© 2017
Accueil
Livraison
L'atelier
L'outillage
La dérive
La gouverne de direction
Le stabilisateur
La Gouverne de Profondeur
Les Portes
Les Roues
Le fuselage
Le Fuselage avant
Le travail
Contact
Liens
Infos Divers
La Cabine
Pause détente
Avis de Recherche
La Déco...
La Pare Feu
Motorisation
ça Roule